Utopia est un réseau français de cinémas indépendants fondé par Anne-Marie Faucon et Michel Malacarnet. Les cinémas Utopia se définissent comme un « projet d’animation culturelle cinématographique de proximité ». Ils entendent contribuer à la diversité culturelle locale et à la création de lien social. Il sont aujourd’hui implantés à Avignon, à Bordeaux, à Montpellier, à Saint-Ouen-l’Aumône, à Pontoise, à Toulouse et à Tournefeuille.

Visiter le site des cinémas Utopia

utopia_cinéma

Essayant d’échapper à la seule règle du profit, Utopia tente de proposer une programmation diversifiée et de donner leur chance à des petits producteurs et distributeurs indépendants. Les cinémas Utopia ne bénéficient que d’un faible budget publicitaire, pourtant le tarif des places est largement inférieur aux grandes société de distribution comme UGC ou Gaumont : le prix des places varie de 3,50 € à 6,50 € selon les tarifs.

utopia image droleLes cinémas Utopia sont aussi un lieu de rencontre avec les réalisateurs, mais aussi un lieu de débat sur des sujets de société. Par exemple, lors du vote au sujet de la Constitution européenne, de nombreux débats ont eu lieu dans l’enceinte des cinémas Utopia. Plus récemment, le journaliste Serge Halimi est venu participer à un débat après la projection de Désentubages cathodiques, un documentaire très critique vis-à-vis des médias télévisuels.

Afin de contribuer à la diversité culturelle, ces cinémas alternent des films indépendants à petit budget (exemple : Ni vieux, ni traîtres de Pierre Carles), souvent destinés à un public relativement averti, et des films à gros budgets (exemple : Le Seigneur des anneaux). De plus, Utopia tente de contribuer à la formation des jeunes publics en collaborant tout au long de l’année avec des établissements scolaires et parascolaires comme les centres de loisirs, mais aussi avec des associations s’occupant d’autistes, d’alphabétisation, etc.

En ce qui concerne les films étrangers, ils sont tous projetés en version originale sous-titrée, seuls les films pour enfants étant diffusé en version française.

Les salles Utopia

– Utopia Avignon: Il y a deux cinémas Utopia à Avignon, le premier se trouve à la Manutention (quatre salles), le second à République (une salle).

– Utopia Bordeaux: Il se trouve 5 Place Camille Jullian, à l’intérieur de ce qui était l’église Saint-Siméon. C’est de plus le lieu régulier de nombreux débats après la projection de films à teneur militante. Très actif dans la vie sociale bordelaise, Utopia Bordeaux participe par exemple à l’organisation du Forum social local de Gironde2.

Salle Utopia Bordeaux– Utopia Montpellier: Il a repris l’ancien Diagonal Campus qui est situé à proximité de l’université Paul-Valéry. Il comporte deux salles.

– Utopia Paris: Il se situe dans le Quartier Latin, rue Champollion (5e arrondissement). En 1995, la salle prend le nom de Filmothèque du quartier latin et est toujours en activité.

– Utopia Saint-Ouen-l’Aumône se compose de deux cinémas: l’un, équipé de cinq salles, se situe à Saint-Ouen-l’Aumône ta,dis que l’autre, d’une seule salle, est établi à Pontoise. À Saint-Ouen, les spectateurs du cinéma Utopia ont créé une association (l’Association des spectateurs des cinémas Utopia) qui a pour but de favoriser la rencontre entre les spectateurs et la préservation des lieu de culture alternative.

– Utopia Toulouse: Utopia Toulouse (trois salles) est situé rue Montardy, à proximité immédiate de la station de métro Capitole. Depuis vingt ans ce cinéma fait paraître des films étrangers et des films à petit budget. Ces films sont le plus souvent en rapport avec l’actualité et les rapports humains. Les dirigeants organisent aussi des soirées débats, des spectacles et accueillent souvent des réalisateurs pour les avant-premières qui se déroulent trois fois par semaine.

– Utopia Tournefeuille: Inauguré en 2003, Utopia Tournefeuille (quatre salles dans la banlieue ouest de Toulouse) est situé à proximité de la mairie et de la poste.