Oiseau twitter

Réaction à une citation de Friedrich Nietzsche: “Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges.”

Et pourtant la vérité
Anime tellement de convictions
Qui auraient mérité
Plus qu’un statut de simple opinion !


Les uniformes plantent le décor
De trottoirs de spleen,
La déprime,
Pour que les âmes tapinent
A moins d’un centime
Sur le boulevard des morts.


Après toute crise de rage
On retrouve le calme
Qui apaise les âmes,
Et au dessus des nuages
Brille le grand soleil
De l’espoir qui veille.


Colchiques dans les prés
S’enlisent, s’enlisent,
Le béton a coulé
Sur la nature soumise.


Vivre juste pour le jeu
Sans espérer devenir vieux,
Juste pour la fantaisie
Dans une tornade d’hérésie,
Et tant pis si ça tue le je !


J’ai trouvé mon bourreau
Dans le reflet le plus noir
Qu’emprisonne le miroir,
Et au supplice des barreaux
Je lui ai offert
Ma vie entière.


Aucune chose n’est éternelle,
Et encore moins les plus belles,
Car si on pouvait en jouir infiniment,
Elles le seraient moins, sûrement !


Dans la décharge des absurdités,
Vint un peuple à l’étrange surdité,
Nourri au poison du narcissisme
Et honorant le dogme du racisme !


Vivre pour être soi-même
Et malgré les regards pesants
Le rester quand même,
Unique mais liant
Nos vies
Nos envies!


L’art n’est pas réservé
Au cri des initiés,
Mais chacun y prend part
Au silence des pensées,
Presque par hasard.


Cod Kinay – le 07/12/2014

Licence Creative Commons

Poésie en tweet style 04 de Cod Kinay est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à Contacter Cod Kinay.