En 2012, j’ai vu ce reportage….Comment dire…. Mon petit téléphone, que j’ai quasi toujours avec moi, a pris une autre dimension, d’un côté plus grande, et de l’autre carrément plus petite….
C’est obscur ?
T’en est pas sûr ?
Mais si, je t’assures,
Regardes ce qu’il a te à dire,
Et après tu pourras me redire
Ca si tu le veux encore,
D’accord ?
… ;p

Boomerang est un documentaire de 90 minutes diffusé par Canal+, dans lequel 4 journalistes d’exception nous emmènent aux quatre coins de la planète sur les traces de l’un des objets les plus vendus au monde: Le téléphone portable.

Boomerang, la puce à l’oreille – Partie 1/2

Boomerang, la puce à l’oreille – Partie 2/2

Réalisation : Diego Buñuel
Production : Explorer/Capa
Pays: France
Année: 2012

Ce documentaire est un voyage haletant qui décrypte un monde globalisé dans lequel nos comportements en tant que consommateurs ainsi que les pratiques d’obsolescence programmée et de production inhumaine au d’un service consumérisme exacerbé ont des répercutions que nous ne soupçonnions pas.

Bertrand Coq, grand reporter, entraîne les téléspectateurs dans les mines du Congo, où une guerre sans merci fait rage pour le contrôle des minerais essentiels à l’industrie des portables.

Anthony Dufour infiltre ensuite les usines infernales de Shenzhen en Chine où des générations sacrifiées de travailleurs œuvrent sans relâche pour produire 20 téléphones chaque seconde.

Sabrina Van Tassel s’enfonce enfin dans les alentours de Delhi en Inde, où des enfants travaillent dans des conditions sanitaires précaires pour recycler des millions de téléphones portables qui arrivent par containers depuis l’occident.

Mais là où Boomerang se démarque de l’habituelle litanie de tragédie humaine et écologique que provoque notre consommation effrénée de gadgets électroniques, c’est que Diego veut surtout offrir au téléspectateur des solutions concrètes. Il ne se contente pas de dresser un état des lieux ; le documentaire apporte également les clés d’un futur meilleur. Au fil de l’enquête, Diego Buñuel nous embarque avec son style détendu et informel pour une petite virée en Europe (Berlin, Amsterdam, et la région de Cholet) à la rencontre de ceux qui réfléchissent à des alternatives afin que nous changions nos habitudes de consommation.