Parce qu’à l’image des signaux de fumée, il est de ces petites choses cruciales qu’on ne pense pas à se dire, qu’on oublie de regarder dans l’immensité de nos cieux…

 

Il pleut des couteaux
Sur nos cœurs inflammés
Qui recherchent des gouttes d’eau
Pour tenter de calmer
La blessure des larmes
Dans les yeux, proches ou loin,
Qui se ferment face aux armes
Ou rongés par la faim.
Quelques gouttes de pluie
Qui tombent à pic et puis
Remontent en signaux de vapeur
Sous l’effet de la chaleur
Des déserts, Sahara,
Comme pour leur dire
« Regarde, on est là, ça ira, »
Sans avoir à mentir.

Un peu de nous
À faire ce qu’on peut
Sûrement pas à genoux,
Peut-être rien de pompeux,
Mais des petits dons de soi,
L’espoir au bout des doigts
Comme le foyer d’un calumet
Qu’on a plus qu’à allumer.
Quelques signaux de fumée
Sans gaz lacrymogène
Ni bave de rage à écumer
Parce qu’on se colle le crime aux gènes
À coup de cultures pathogènes
Ou l’égoïsme n’est plus une gêne.

Des signaux de fumée
Aux quatre coins de la planète,
Légers comme des plumes et
Le chant d’une clarinette.

« Regardes les, petit humain,
Lève la tête et tend la main,
Ouvre les yeux sur ton chemin
Pour discerner le visage de demain.
Pas celui qui est
Mais celui que tu veux,
Pas forcément inquiet,
Et pourquoi pas heureux »

C’est ce que je pense souvent
Pour booster mes espérances,
Remettre ma voile sous le vent,
Et des buts à mes errances.

 

COD KINAY – le 27/07/2016

 

illustration-slam-poesie-signaux-fumée-par- arian-1991

Pour illustrer ce slam, ce digital art fait par arian-1991 et posté sur Deviant Art sous le titre « Peace » m’a semblé parfait. N’est-ce pas ? (Ah…le question tag, ça sonne mieux en anglais, je trouve ^^)

 

Licence Creative CommonsSignaux de fumée de Cod Kinay est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à Contacter Cod Kinay.