« Être ou ne pas être, telle est la question« s’interrogeait Hamlet à travers sont fameux monologue dans les mots de Shakespeare. Mieux vaut-il vivre ou mourir se demandait-il. Mais sans pour autant être mort, on peux ne pas être… ne pas être tellement de chose, tout autant qu’on en est autant d’autre. Mais que ne suis-je pas et qu’en est-il… Tel est le point de départ de ce slam.

Je ne suis pas un bon compétiteur
Car je ne cherche pas à être le premier.
Je ne me repose pas, non plus, sur mes lauriers
Mais use de mes acquis comme de tuteurs
Pour tenter de prendre de la hauteur,
Donner de moi de tout cœur, à toute heure,
Sans prétentions pour une place de leader.
Je ne suis pas de ces êtres supérieurs,
Ces mecs à part qui accaparent les honneurs
Et se comparent pour voir qui est le premier.
Je préfère qu’on parle « coéquipiers »,
Et qu’on partage l’élan de bonheur
D’avoir su mettre en avant le le meilleur
Non pas d’un seul, mais de milliers !
Alors, non, je ne suis pas un bon champion
Qui se reluque le croupion.

Je ne suis pas, non plus, un très bon pion
Qu’on peut placer sur l’échiquier
Car je n’ai pas pour ambition
De servir des rois qui se croient en droit de me sacrifier
Dans leur partie de sacre fier.
Non, je ne donne pas la patte même quand l’échec y est,
Et cherche dans le mate, ce qu’il reste de satin,
Comme un fou en train d’épier autour des pieds
Des cavaliers hautains
Qui labourent l’arène des destins.
Non, je n’ai pas vraiment l’impression
De faire partie des très bons pions.

Et ces « ça » et « si »
Que je ne suis pas
Définissent aussi ce que je suis,
Car ils sont autant de traces de pas
Que mes choix essuient
Sur les chemins qui leurs font suite.
Etre ou ne pas être,
Là n’est pas la question,
Car l’un comme l’autre font naitre
La réponse à « qu’est-on ? »

COD KINAY – le 23/03/2016

 

illustration-slam-etre-ou-ne-pas-etre

Pour illustrer ce slam, j’ai bien aimé cette photo d’un street art posé à Würzburg (Allemagne), prise par Skount et intitulée « HAMLET in Würzburg »

 

Licence Creative CommonsÊtre ou ne pas être de Cod Kinay est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à Contacter Cod Kinay.