Ce n’est pas obligatoire, mais avant d’entrer dans le vif de ce slam, j’ai envie de t’en expliquer le contexte. Alors…

Je l’ai écrit (et déclamé) pour une scène slam Toulousaine un 1er avril. Le thème proposé était : « obligatoire ». J’ai donc opté pour un fil directeur qui mélange des éléments du thème et de la date. Et ça a donné ce texte d’obligations, lié à la mer et à l’ironie (et oui le poisson d’avril !! 😉 )

 

Bon allé,
Assez parlé,
Il faut que tu montes dans cette arche de Noé
Qu’on a construit pour eux et pour toi !
Et peu importe si elle est trouée
Qu’il n’y a qu’un mètre sous le toit
Et que tes quartiers sont dans le noir.

Baisse la tête et monte, c’est … obligatoire !

Oui, c’est ça, les maîtres comme moi veulent
Que tu fermes ta grande gueule
Et que tu arrêtes de faire chier avec ta rébellion !
Alors, suis juste ce que l’on ordonne à la foule,
Sinon, on te parque dans la cale aux lions
Qui te boufferont, bien avant que l’arche ne coule !
Tu m’as bien entendu ?
Range ta langue trop pendu,
Et dis au revoir à ton auditoire,

C’est … obligatoire !

Comment ça, c’est pas une arche mais une galère ?!
Et puis, qu’est-ce qui te prend à le déclamer ?!
Ca va finir par me mettre en colère
Si tu continues au lieu de ramer !
Et je m’en contre fout si c’est pas drôle,
Ici, chacun de nous doit tenir son rôle,
Moi je suis la panse et toi une des nageoires,

Alors tu vas en chier en silence …c’est obligatoire !

Et dis-toi bien que si tu n’es pas d’accord,
On va te balancer par-dessus bord !
Comme ça, tu pourras peut-être tirer une sirène
Qui ne soit pas celle d’alarme…
Et puis sache que notre brave capitaine,
Il en faut plus pour lui tirer la larme,
Alors arrête de me couper et de faire des histoires,

Et contente toi d’écoper … c’est obligatoire !

Quoi encore ?
Qu’est-ce que tu as à gueuler si fort ? !
Non, mais arrête de dénigrer les pillages
Qu’on s’accorde à chaque escale,
On s’en fiche des mort qu’on laisse dans nos sillages !
Et même si le butin ne se partage pas en parts égales,
Qu’on s’octroie toutes les richesses et la gloire,
On te laisse au moins quelques miettes
Pour remplir ton assiette.

Alors remercie-nous à genoux … c’est obligatoire !

Et puis, tu sais, tes boussoles un peu bizarres
Qui ne guident pas vers l’argent et les trésors,
Tu vas me les bazarder à la baille dare-dare,
Parce que, nous, tout ce qu’on cherche c’est de l’or.
Alors, comme c’est nous qui avons le pouvoir,

On prendra le cap du coffre … c’est obligatoire !

Donc, même si tu en as bien marre,
Mon p’ti gars, on te laissera pas la barre.
Et pas de risque de mutinerie,
Car on a créé des légendes à la con
Que nos porte-paroles distillent avec minutie
Dans les cabines et sur le pont.
Parce que, bien contrôler son équipage,

C’est … obligatoire … quand on le pousse vers l’orage !

Et si jamais le navire
Tangue trop et chavire?
Pas de soucis, on a prévu des gilets de sauvetage
Dorés et des canots.
Ah bah non, pas pour toi, toi tu nages
A poil dans l’eau !
Oui, c’est volontaire de notre part,

Et pour toi … c’est obligatoire !

Alors, tu vas rentrer dans le rang, moussaillon,
Et te contenter des rames et des haillons,
Car, tu as raison, petit homme,
Cette arche de Noé est illusoire,
C’est une prison, un négrier fantôme.

Alors tu comprendras que l’artifice était … obligatoire !

Il fallait qu’il puisse prendre le large
Pour naviguer jusqu’à sa perte,
Sans que l’équipage,
Ne le déserte.
Qu’il se laisse faire et rouler
Passer des laisses et des boulets,
Malgré les coups de fouets de plus en plus forts,
Sur l’échine des rameurs qui ploie et se tord.

Alors, arrête de jeter des bouteilles à la mer
En y écrivant qu’il reste de l’espoir,
Et qu’à l’union tout peut se faire,

Que rien de tout ça n’est pas … obligatoire !

COD KINAY – le 01/04/2015

image-bateau-fantome

Pour illustrer ce slam, j’ai un peu galéré mais sans m’en sentir obligé, j’en avais envie. Alors voilà, j’ai choisi ce digital art d’un inconnu.

 

fleche-poesie-precedente

Envie de lire la poésie précédente

icone-poesie-hasardPiocher un poème au hasard ?

fleche-poesie-suivante

C’est parti pour la poésie suivante

 

En bonus, voici quelques sites de références pour en savoir plus sur ce qu’est la poésie (française), qu’elle soit poésie contemporaine ou poésie classique. Et découvrir ce qu’est le slam poésie et/ou le Spoken word.

Licence Creative CommonsLes poèmes ou slams poésie « Embarquement obligatoire » de Cod Kinay est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à Contacter Cod Kinay.