Pour toi ma fille que j’aime, pour ces questions que tu me fais me poser et auxquelles je n’ai pas de réponses préconçues…

Comment ferais-tu, toi, pour expliquer aux enfants le pourquoi et le comment de la misère… ?

Je ne sais pas, ma fille, comment je vais faire
Pour t’expliquer le pourquoi de la misère,
Pourquoi on en laisse plein et partout sur Terre
Alors que toi et moi on vit dans l’opulence.
Pourquoi certains n’ont pas cette chance.

Je ne sais pas, ma fille, comment je vais faire
Pour t’expliquer que ton père et ses confrères
Préfèrent se mettre des œillères et puis se taire…
Pourquoi je t’apprends « partage » comme repère
Et te donne l’exemple du tout à son contraire.

Je ne sais pas, ma fille, comment je vais t’expliquer
Pourquoi cet homme dort sur des cartons,
Dans un coin de crasse entre deux murs de béton,
Et que les gens passent sans même le regarder.
Je ne sais ce que je pourrais te raconter
Sans t’abreuver de mensonges effrontés
Quand tu me demanderas du haut de ta raison
Pourquoi on le laisse là, seul et sans maison,
Si on peut l’inviter à dormir chez nous, dans le salon,
Et recoudre un peu les trous de son pantalon.

Je ne sais pas non plus, ma fille, comment je ferais
Quand tu verras ces enfants qui meurent de malnutrition
Parce que j’aurais oublié l’heure et d’éteindre la télévision.
Je ne sais pas comment je pourrais t’expliquer
Le fonctionnement de ce monde compliqué
Quand le soir d’avant tu m’auras vu jeter à la poubelle
Quelques paquets périmés de nourriture industrielle,
Et que je te dirais que là-bas ils n’ont rien à manger
Quand ici on gaspille tout ça sans même s’en déranger.

Non, je ne sais pas, ma fille, quand tu me poseras ces colles
Comment je t’apprendrais ces choses qu’on te tait à l’école,
Comment je ferais pour ne pas te mentir
Pour te dire la vérité sans risquer d’anéantir,
La beauté de ton enfance, ton innocence,
Sans te répondre parle son d’un long silence.
Non je ne sais pas quand du haut de tes quatre ans
Tu me regarderas en me disant tout simplement :

« Dis papa,
Pourquoi on les aide pas ? »

COD KINAY – le 19/12/2014

Graffiti de Banksy pour le slam dis papa

Pour illustrer ce slam j’ai aimé ce graffiti de Banksy

Licence Creative Commons

Dis Papa de Cod Kinay est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à Contacter Cod Kinay.