Je viens de regarder le film documentaire « Demain » et … Il est génial ! Il faut que tu le regardes aussi. C’est pour ça que j’ai décidé de rédiger, de suite, un petit article dessus (bon, on est lundi, il est 23h57, et demain j’embauche à 8h, mais c’est pas grave, ça vaut largement un peu de sommeil perdu) et te le partager, avec évidement le lien pour le regarder. 😉

Avant le blabla, je te mets d’entrée la bande-annonce que tu puisses commencer par te faire une idée brute.

 

Allé, un tout petit peu plus d’infos, juste avant de te laisser regarder le film

Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ?

demain-le-film-afficheCyril Dion, cofondateur de l’ONG Colibris et de la revue Kaizen, et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, on commence à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain !

Parmis les personnes rencontrées au gré du voyage (tous les noms sont cliquables pour plus d’infos sur les personnes citées):

Vandana Shiva, Pierre Rabhi, Charles et Perrine Hervé-Gruyer (Ferme du Bec Hellouin), Olivier de Schutter, Jeremy Rifkin, Thierry Salomon (Négawatt), Rob Hopkins, Emmanuel Druon (Pocheco), Bernard Lietaer, le mouvement d’agriculture urbaine de Détroit (USA), les mouvement des Incroyables comestibles à Todmorden (Angleterre), les habitants et élus de Copenhague, Hervé Dubois, porte- parole de la Banque WIR à Bâle (Suisse)…

Bonne séance…

Sortie cinéma: 2 décembre 2015
Réalisateurs: Cyril Dion, Mélanie Laurent
Genre: Documentaire
Nationalité: Français
Durée: 2h

Si le documentaire t’as plu, en juste retour des choses, fonce acheter le DVD ici. Ça peut faire un cadeau sympa et utile. Ou alors, pour toi, comme ça, tu pourras le regarder avec tes amis et vous pourrez en débattre. Et ça c’est cool, car peut-être que ça donnera des idées et des actes … dès demain ! 😉

Ah, et juste au cas où, après ce doc, tu serais intéressé, par les Monnaies Locales Complémentaires Citoyennes, il en existe pas mal en France, peut-être même dans ta ville, ou à côté par exemple, à Toulouse, on a le Sol-Violette). Tu en trouveras la majorité sur le site du Le réseau des MLC Citoyennes. Cool, hein !!

 

Et maintenant, tu vas peut-être être intéressé par un peu plus d’infos sur les « pseudo-coulisses » de ce super documentaire qu’est DEMAIN. 😉

Tout d’abord, précisons que DEMAIN, a reçu le césar 2016 du meilleur film documentaire de l’année, ce que je trouve plutôt mérité.

L’aventure commence à l’été 2012, Cyril Dion, alors en plein burn-out (oui, oui, ça peut arriver à tout le monde), lit une étude de la revue Nature prédisant l’effondrement de tous les écosystèmes et la fin de la planète Terre d’ici 2100. C’est un véritable choc pour lui, qui avait déjà en tête un projet de documentaire sur des initiatives écologiques sociétales et citoyennes:

Mon propre effondrement intérieur correspondait aussi à l’effondrement de la société, et c’est là que je me suis dit qu’il fallait que je fasse ce film. J’ai donc décidé d’y consacrer tout mon temps et de démissionner de mon poste chez Colibris.

S’enchaîne alors une tournée de plus de 50 dates en France pour présenter le film aux spectateurs. Le projet a en effet bénéficié d’un financement participatif et obtenu 444 390 euros de dons (un record pour un documentaire) sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank.

Il entraîne alors la comédienne Mélanie Laurent, déjà investie auprès de France Libertés ou Greenpeace. En effet, il l’avait rencontrée en 2011 pendant l’opération « Tous Candidats » montée par le mouvement Colibris. Rapidement, l’idée que le film soit prêt pour la COP21 devient une évidence, et l’équipe part en tournage à l’été 2014.

Un des partis pris de la mise en scène était qu’on suive un road-movie, qu’on emmène les gens dans nos bagages, dans le coffre de la voiture.

Pendant 4 mois, caméras et sacs en bandoulière, ils sillonnent 10 pays pour rencontrer et filmer des citoyens ayant mis en place des initiatives efficaces. L’objectif principal du documentaire est de montrer que tout est lié et interdépendant : on ne changera pas notre système agricole sans changer notre système énergétique, ni le système énergétique sans changer l’économie, etc… Cyril Dion se souvient du choc procuré par la Détroit, fauchée par l’effondrement de l’industrie automobile :

Au début, ça a un côté fascinant. On se projette, et on se dit que c’est ainsi que notre civilisation pourrait terminer si tout se cassait globalement la figure. Je crois qu’il y a une espèce de curiosité et une fascination à contempler ce qui est détruit. On a passé la première journée à filmer des ruines et à s’en rendre ivres. Que ce soient des églises, des écoles, des théâtres abandonnés, c’est fou et bouleversant. […] Contrairement à chez nous où l’agriculture urbaine peut avoir une image un peu bobo, là-bas on voit bien que les gens n’avaient pas le choix ! Il y a tellement de supermarchés qui ont fermé, tellement d’entreprises qui sont parties, qu’ils arrivaient à peine à trouver des produits frais.

Il est persuadé que le changement de culture et la prise de conscience globale du danger qui nous guette est véritablement en cours:

Le changement de paradigme va venir d’un ras-le-bol global, de l’accumulation de catastrophes. C’est cette pensée, avant moquée, aujourd’hui acceptée, qui va commencer à irriguer la société.

Et c’est tout le parti pris du film, qui ne se veut pas cynique et résigné mais porteur d’espoir, et vecteur de solutions très pragmatiques:

C’est comme si on était en 1776. Ce n’est pas encore la Révolution, mais les Diderot, les Voltaire, diffusent de la pensée.

Cyril Dion a d’ailleurs en tête le projet d’un autre film :

Je veux montrer comment ces initiatives-là l’emporteront par une certaine forme de révolution, quand les gens se mobiliseront par millions.

 

Voilà pour la petite histoire sur le film, mais si tu veux vraiment en savoir plus, je te conseille vivement d’aller faire un tour sur le site officiel de #demainlefilm. Tu pourras par exemple y trouver 5 actions de tous les jours qui peuvent vraiment faire une différence.

Tu peux aussi aller voir la page Facebook du film Demain.

J’espère que ce post t’a plu et surtout fait découvrir ce documentaire qui donne bien envie de tenter des chose différentes.

COD KINAY