De l’information bien calibrée pour le contrôle des masses, voilà ce qui me percute quand je vois les fils d’actualité et ce qu’on nous envoie sur ondes… Le contrôle des masses qui nous enferme subtilement sur nous même…. Alors, je me devais d’un slam pour en parler !

 

« CHECK » …

Ils cherchent à tuer ta mémoire
Mon frère,
Que tu ais l’âme noir
D’enfer.
Ils cherchent  à casser tes espoirs
Ma sœur,
Que tu les laisses choir
De peur.

Car c’est comme ça qu’ils contrôlent
L’espace et le temps
De la masse qui entend
Les règles de son jeu de rôle.

Alors, ça racole à l’audimat
Des cours d’école ou court des bourses,
Ça crache des paroles de stats
De sang et puis de course !
Ça court-circuite les cerveaux
En leur servant des soupes amères :
« T’es dans la merde, c’est pas nouveau,
Alors, vas-y, laisse-nous faire ! »

Un avion qui se crashe,
Un meurtre bien trash,
Des coups de kalaches,
Des histoires de gars lâches,
Et des partis qui se clashent,
Voilà ce qu’ils veulent que tu saches !

Parce que ça fait du cash,
Et puis ça te sèche,
Te renferme sur tes peurs.

Parce que ça t’empêche
De voir qu’il y a ailleurs
Des routes bien meilleures !

Contrôle des opinions par focalisation
Et bonne gestion du flot d’information
Pour capter l’attention et pousser les scissions,
Détourner les tensions et mater les passions.

En bref, dresser des millions de pions
Dont la mission est de rester dans le sillon,
Entre les murs de perception qu’on a dressé pour eux
Sur le chemin des perditions, de moins en moins poreux !

Du drame, mais pas seulement car, par-dessus,
Vient claquer le second coup de massue
Qui plonge les pensées dans le futile
Des émissions sans fond qui divertissent.

Et, aussi fort fut-il,
L’esprit cède à l’artifice !

Il gobe du néant
Pour oublier l’horreur,
Et se constelle de trous géants
Entre les stèles de ses ardeurs !

Autoroute du flot d’information
Servie à profusion aux populations.

Check-point au contrôle des foules :

« Tout vas mal, OK, ça roule ! »

 

 « POINT » …

Et c’est pour ça que mon encre coule,
Pour mettre à jour les chancres de ce moule !

Mais malgré cela, si rien ne change,
Ce n’est pas grave, après tout, et j’irais
Surfer sur la trame des arcs-en-ciel
Jusqu’aux palais d’étoiles, ou je baiserais
Les Dieux autant que les anges,
Sur la lie et la change de notre ciel,
Qui en digèrent  l’essentiel.
Je les baiserais jusqu’à faire naitre l’étrange
Dans les tombeaux qui mange nos cieux,
A travers des mots qui se mélangent
Et pleuvent dans les yeux
Pour noyer ces peines
Qu’on t’assène,
Et ce désert
Qu’on te sert !

J’espère que ce slam en sera une goutte,
Peut-être celle qui fera déborder le vase
De ces ondes tristes qui t’envoutent,
Et t’écrasent, figé, au centre de leur case !

Chemin de traverse de l’information
Discrètement à disposition des population.

Open-point à la liberté des foules :

« Tout est possible, OK, ça roule ! »

 

COD KINAY – le 26/03/2015

 

image controle des foules par les médias

Pour illustrer ce slam, j’ai trouvé ce photo montage assez parlant. 🙂

 

Licence Creative Commons

Check-point de Cod Kinay est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à Contacter Cod Kinay.