abeille-butine-fleurJe vois les abeilles butiner,
Sous le soleil de ce début d’été,
Je les vois voler de fleurs en fleurs,
Et pris dans le balais de leurs ailes,
Voici que l’idée m’effleure,
D’en apprendre un peu plus sur elles.
Alors, c’est ce que je fais,
Et pour que ce soit parfait,
Il fallait que je partage avec toi,
Son comment et son pourquoi…

 

CHAPITRE 1 : Connaître les abeilles

 

Au commencement…

Les premières abeilles sont apparues, il y a plus de 100 millions d’années, peu après les premières fleurs. Pour te donner une échelle, les premiers hominidés ne sont apparus qu’il y a 7 millions d’années (homme de Toumaï).

Mais quand on parle d’abeille, la première chose dont il est important de se rendre compte est qu’il s’agit d’une grande famille d’espèces. En effet, plus de 20 000 espèces d’abeilles sont répertoriées dans le monde, dont environ 1 000 en France. En Europe, l’espèce la plus connue est Apis mellifera. Ces abeilles peuvent-être classées selon leur mode de vie : les abeilles domestiques, sauvages, solitaires ou bien sociales…

Les premières présentations étant faites, je te propose de regarder maintenant les 21 premiers jour de la vie d’une abeille :

 

Ça y est, l’abeille est née et va grandir dans sa colonie!

Elle vivra, en moyenne, de 30 à 45 jours pour celle de printemps et d’été, à plusieurs mois pour celle d’automne (le temps de passer l’hivers).

faux-bourdon

Elle va grandir et évoluer dans la colonie (pour abeilles sociales), qui forme une société matriarcale et totalitaire très organisée (bon, effectivement, on pas tout à fait dans le joli monde de Maya l’abeille). En effet, la ruche compte seulement 2500 faux-bourdons (mâle abeille) sur une population pouvant atteindre 60 000 individus. Et ils ont pour seul rôle la reproduction (messieurs, si vous pensez que c’est cool, allez jeter un œil, plus bas, aux anecdotes, et on en reparle).

Au cours de sa vie, l’abeille pourra se former aux 6 grands métiers de la ruche: nettoyeuse, nourrice, architectes, ouvrière, ventileuse, gardienne et butineuse. Si tu veux avoir plus de détails, jette un coup d’œil sur la vie de la ruche.

Pour le plaisir, je te propose un petit slow-motion d’abeilles (2 min) pour les voir à l’oeuvre. C’est beau, je trouve ! Et pour te donner une idée de la vitesse, une abeille vole à 30 km/h avec 200 battements d’ailes à la seconde !

La vie de la ruche est également une société monarchique car elle est régentée par une grosse reine, dont l’unique mission est d’assurer le renouvellement des membres de la colonie … Et donc de pondre. Et quelles pontes ! À la belle saison une reine pond plus de 2 000 oeufs par jour, soit plus d’un oeuf par minute ! Et pour atteindre ces performances incroyables, elle est logée, protégée, soignée et abondamment nourrie par ce sujets de la fameuse gelée royale. On se regarde la ponte en images ?

 

Mais dans cette ruche, que produisent les abeilles ?

  • Le pollen : riche en protéines, il sert de nourriture aux larves. Plus les abeilles auront accès à une gamme de fleurs variée, plus le pollen sera riche et plus la ruche se développera rapidement. Pour toi et moi, il stimule nos défenses immunitaires et est un super fortifiant car il permet de lutter contre les infections et la fatigue.
  • Le nectar de fleurs : il est sécrété par les fleurs pour attirer les abeilles qui l’aspirent. Puis, elles le rapportent à la ruche et le donnent à d’autres ouvrières par trophallaxie (tiens, je pense que comme moi, tu viens d’apprendre un mot), c’est-à-dire en se le passant de bouche à bouche, pour le déposer dans les alvéoles de la ruche. Là, avec la chaleur, le nectar sèche un peu pour devenir du miel puis les abeilles referment l’alvéole en attendant de l’utiliser pour nourrir leurs larves. Si ça te dis, là, on se regarde en 2 min 30, une vidéo sur la fabrication du miel bio par les Apiculteurs-récoltants de la Grange aux abeilles ?

https://www.youtube.com/watch?v=iPjUqWCGPfs

  • La propolis : elle est fabriquée par les plantes, c’est une sorte de résine qui se trouve sur les bourgeons. Les abeilles vont la collecter en vue de l’utiliser pour ses vertus antibiotiques. On pourrait dire qu’il s’agit de leur médicament contenant de nombreux flavonoïdes (molécules sur lesquels j’ai fait mon doctorat de biologie 😉 ), de la vitamine B3, des minéraux et oligo-éléments, … D’ailleurs, nos aïeux l’utilisent depuis des siècles pour ses vertus antiseptique.
  • La gelée royale : Sa fabrication par les abeilles n’a rien à voir avec celle du miel puisqu’elle est produite directement par des glandes spéciales présentes chez les abeilles nourrices pour nourrir les larves et « The Big Queen » !produits-de-la-ruche
  • La cire : Elle est sécrétée par sont les glandes cirières des abeilles architectes qui produisent la cire. Elle est émise sous forme de petites écailles, auxquelles l’abeille ajoute de la salive avant de malaxer le tout avec ses mandibules pour construire les alvéoles de la ruche.
  • Le venin : Il est beaucoup moins connu que les autres produits de la ruche. Pourtant la thérapie au venin d’abeilles est utilisé depuis longtemps et il est actuellement soumis à de nombreuse recherches scientifiques. Bon, nous on le connais surtout parce que l’abeille, ça pique et ça fait mal ! Mais pas tant que ça car une abeille ne pique qu’en situation de défense, étant donné qu’elle meurent en laissant son dard planté. Tiens, voici des petits détails bien intéressants sur le site de l’OPIE.

 

Et pour produire tout ça, les abeilles ont besoin … des plantes et de leurs fleurs !

Pour se nourrir, chaque abeille butineuse peut visiter 250 fleurs en… une heure ! En retour, elles transportent des grains de pollen produits par les organes mâles (étamines) de la plante vers les organes femelles (pistils), réalisant ainsi la fécondation indispensable à la reproduction sexuée de plus de 80 % des espèces végétales et donc de plus de trois quarts des cultures dans le monde. Tout ceci, en fait donc le pollinisateur N°1 de notre planète (et aussi de notre économie: valeur estimée à 153 milliards d’euros par an, équivalente au PIB irlandais) !

schema-pollinisation-abeille-fleur

 

Pour le plaisir, quelques petites anecdotes d’abeilles…

Maintenant que tu connais mieux les abeilles, j’ai bien envie de te donner quelques petites anecdotes en mode: Le savais-tu ?

  • comparaison-bourdon-faux-bourdonLa majorité des abeilles ne produit pas de miel. Et oui, il y a seulement 9 espèces d’abeilles, sur les 20 000 répertoriées dans le monde, qui produisent du miel et deux hybrides créés par l’homme.
  • Les bourdons ne sont pas des abeilles mâles (faux bourdons) mais une espèce différente composée de mâles et de femelles (seules capables de piquer).
  • Le miel est un aliment très précieux pour les abeilles car, une colonie d’abeilles doit parcourir collectivement environ 40 000 kilomètres pour produire 1 kilo de miel. Cela représente donc 1 fois le tour de la terre, par l’équateur, par kilo de miel. La la consommation annuelle française étant de l’ordre de 40 000 tonnes, elle correspond à 40 millions de fois le tour de la terre par les abeilles, chaque année. Je trouve ça dingue !!!
  • Messieurs, j’y reviens, estimez vous heureux ! Car, lors de l’accouplement avec la reine, le sexe du mâle explose, ce qui le tue sur le coup ! La preuve en images (bon, je pense que pour le porno abeillesque, le PEGI -18 n’est pas requis) :

 

Comment aller plus loin et en savoir encore plus sur les abeilles ?

Tu peux consulter les sources d’infos super intéressantes que j’ai utilisé dans ce résumé (mais n’oublie pas de passer à la partie suivante sur la disparition des abeilles et celles des actions pour les protéger) :

 

>>  CHAPITRE 2 : L’inquiétante disparition des abeilles

 

>>  CHAPITRE 3 : Comment protéger les abeilles

 

>>  CHAPITRE 4 : Des documentaires sur les abeilles